A propos du bilan de Michel Ruiz
Article mis en ligne le 29 février 2020
dernière modification le 19 juin 2020

Nous ne pouvons pas rester sans réaction à la lecture du bilan présenté par Michel Ruiz.

Comment reprendre à son compte des éléments existant depuis toujours sur le village ?
La semaine du développement durable
Les emplois d’été pour les jeunes
L’aire de camping-car
La fête de la St Jacques, le festival de jazz ...
La liste est non exhaustive

Comment se féliciter de travaux non réalisés ?
Places du village  : le projet a fait l’objet de quatre reports en conseil municipal au point que le Conseil Départemental a menacé de supprimer sa subvention.
Aménagement des friches de la mine : Les professionnels de santé du village, impatients et exaspérés, nous ont sollicités face à l’immobilisme de l’équipe actuelle. Notre courrier à ce sujet est un engagement ferme envers ces professionnels.
Vidéo protection « en cours de finalisation » mais dans les faits, reportée depuis 4 ans
Force est de constater que contrairement aux promesses, aucun de ces projets n’a abouti.

Comment mettre en avant des évidences ?
Entretien de la voirie, des bâtiments, du cimetière …
Publication du magazine communal, page face book…
Concertation avec les administrés …
Tout cela est normal, il a simplement géré le quotidien pendant 6 ans.

Comment oublier les anciennes promesses non tenues ?
Le gymnase promis en 2014 n’a jamais vu le jour.
Aucun logement social n’est sorti de terre en 6 ans, les seuls conventionnés ont été construits pendant le précédent mandat.

Comment parler de transparence en refusant de parler de l’enquête de la Brigade Financière ?
Michel Ruiz refuse de s’exprimer sur cette enquête qui concerne pourtant des élus de sa majorité qu’il a choisis en 2014 pour gérer la commune .

Un livre ne suffirait pas pour lister toutes les aberrations, nous nous sommes contentés de souligner les principales .